Perturbations dans centres données mondiaux : comment limiter dégâts ?

Après deux ans de crise, les chaînes d’approvisionnement mondiales ont connu des perturbations sans précédent.

Alors que les restrictions de voyage et les tensions politiques ont limité la circulation des biens et des personnes, la demande en termes d’équipement IT a explosé.

Pour faire face aux enjeux dessinés par la pandémie de Covid-19, les entreprises ont eu largement recours au travail à domicile. Une pratique qui a placé le cadre opérationnel technologiques des compagnies au cœur de la stratégie de gestion de crise. Mais qui a entrainé, dans le même temps un besoin de produire de nouveaux actifs informatiques gourmands en ressources essentielles limitées. Tandis que, le simple fait de se connecter en masse aux réseaux a soumis ces derniers à des niveaux de trafic important.

Pénurie de puces électroniques, congestion des ports, hausse des prix des matières premières, manque de chauffeurs routiers… Les interruptions de la chaîne d’approvisionnement touchent le monde entier et entravent la bonne livraison des marchandises aux clients.

La pénurie de semi-conducteurs a ainsi entraîné un arrêt complet de la production – impactant l’industrie automobile de manière dévastatrice.

Et, bien qu’elle se soit un peu résorbée en 2022, la crise continue de se manifester, notamment dans le secteur des data centers. Pour s’adapter à cette nouvelle réalité, les entreprises doivent repenser leurs processus logistiques ; d’autant qu’avec la numérisation de la société, de plus en plus d’opérations commerciales reposent sur une bonne gestion des parcs IT et des espaces de stockage de données.

Quel est l’impact de la crise sur les centres de données ?

Les fabricants de puces électroniques donnent la priorité aux commandes générant de fortes marges de profits ce qui permettait de maintenir un approvisionnement régulier. Mais les effets de la crise se font désormais ressentir sur d’autres pièces et composants des centres de données.

Ainsi sur certaines lignes de produits, les stocks des fondeurs sont passés de 40 jours d’avance en 2019 à 5 jours seulement en 2021. Soit une division par 8. Sans compter le risque d’une rupture de stock pouvant entrainer un arrêt de l’approvisionnement. Une « préoccupation majeure et globale pour toutes les entreprises qui cherchent à déployer de nouveaux systèmes en 2022 »2 constate Bill Wyckoff, Vice-Président de la division Matériel et solutions avancées chez SHI International.

A ceci s’ajoute la pénurie de main-d’œuvre compétente : malgré un besoin croissant d’employés qualifiés, le recrutement de nouveaux talents s’avère difficile dans ce secteur pourtant en pleine expansion.

Face à la difficulté d’obtenir les équipements et le personnel qualifié dont elles dépendent, de nombreuses entreprises peinent à tenir les cadences ; ce qui peut largement déteindre sur les retours d’expérience clients. Un phénomène qui touche les petites, moyennes et grandes entreprises.

D’ailleurs, le secteur de la Tech est loin d’être épargné. Même Apple, réputé pour la maîtrise de sa chaîne d’approvisionnement, a perdu des milliards en raison de contraintes d’approvisionnement. Tandis que des entreprises de toutes tailles ont dû trouver d’autres solutions pour faire fonctionner leurs produits.

Ainsi, fin 2021, lors du lancement de la dernière extension de Final Fantasy XIV, l’entreprise Square Enix3 a été confrontée à une congestion de ses serveurs directement due à la pénurie de semi-conducteurs. Des files d’attente très longues ont ainsi nui à la réputation d’un jeu reposant justement sur le nombre de connexions de joueurs. Et même si la société japonaise a fini par régler le problème, les utilisateurs ont dû attendre de longs mois avant de pouvoir se connecter.

Un retour au statu quo ?

La majorité des entreprises ont réussi à maintenir le statu quo, tandis que les géants de la fabrication de puce électroniques ont choisi d’augmenter la production afin de répondre la demande exponentielle. Intel a ainsi consacré près de 20 milliards de dollars4 à la construction de deux nouvelles usines.

Pour faire face à cette situation, la Commission européenne vise à multiplier par quatre la production européenne de puces électroniques d’ici 20305. L’objectif est de faire en sorte que l’UE pourvoit 20 % de la production mondiale de composants électroniques.

Si ces efforts peuvent contribuer à réduire les perturbations à moyen et à long terme en comblant le déficit de compétences et en réduisant la dépendance à l’égard de ressources distribuées à l’échelle mondiale ; ils ne représentent pas une solution miracle.

A contrario, la surproduction de puces risque d’accroitre les risques de pénurie de matières premières et d’équipement sur le long terme.

C’est donc aux départements informatiques de réévaluer leurs objectifs et de les aligner sur des solutions plus durables afin de garantir la continuité des activités des entreprises.

Privilégier les solutions à long terme pour éviter les perturbations

Tous les experts s’accordent à dire que la crise de la chaîne d’approvisionnement et la pénurie de semi-conducteurs ne sont pas près de se résoudre. Et, plus les perturbations se prolongent, plus il sera difficile de répondre à la demande croissante.

Une enquête de 2021 réalisé par le cabinet de conseil McKinsey6 met d’ailleurs en lumière le fait que 95 % des entreprises interrogées ont mis en place des processus formels de gestion des risques liés à la chaîne d’approvisionnement et que 59 % d’entre elles ont élaboré de nouvelles stratégies pour faire face à ces risques.

Cependant, malgré ces perspectives alarmantes, des manières existent pour les centres de données comme pour leurs utilisateurs de réduire ces perturbations.

Pour maintenir la continuité de leurs activités, les entreprises doivent dès maintenant, disposer d’une visibilité à 360° quant à l’origine de leurs équipements, identifier les faiblesses de leurs chaînes d’approvisionnement et réagir en conséquence.

En réévaluant la gestion actuelle de leurs équipements IT, nombre d’entre elles se rendent ainsi compte qu’il existe d’autres façons d’acheter, d’utiliser, de configurer et de mettre au rebut le matériel.

Dans le cas de Square Enix, l’équipe de développement a résolu les problèmes en optimisant le code source du serveur et en augmentant le nombre maximal de connexions par monde.

D’autres entreprises ont modifié leur stratégie d’achat de produits informatiques pour passer du « juste-à-temps » au « juste-au-cas ». Une approche axée sur la prévention impliquant une plus grande planification stratégique des capacités ; qui a notamment permis à de nombreuses entreprises de survivre aux fluctuations de la crise sanitaire.

En parallèle, de plus en plus d’entreprises, de centres de données et de particuliers se tournent vers le reconditionné.

Une solution pour répondre aux besoins de matériel sans être soumis aux aléas des perturbations de fabrication et de transport, de manière efficace et plus respectueuse de la planète.

Le recours aux pièces de rechanges remises à neuf s’inscrit dans une approche circulaire qui permet de prévenir les pénuries, de se soustraire aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement (longs délais de fabrication, retards, interruptions…) et d’allonger la durée de vie des appareils déjà en circulation, pour lutter contre la surproduction et ses effets néfastes.

Faire converger transition numérique et transition écologique grâce à la tierce-maintenance

En faisant appel à Evernex – leader sur le marché du reconditionné – vous bénéficierez d’un service de bout en bout : de l’installation, au maintien, en passant à la réparation et l’actualisation de vos infrastructures informatiques sans oublier bien sûr le recyclage des pièces en fin de vie (dans le respect des normes en vigueur).

Chaque appareil vendu a été vérifié et restauré par des experts à l’issu d’un processus qualité tandis que dans une logique de transparence, et afin que vous puissiez transmettre ces informations à vos clients finaux, nous vous communiquons un certificat de CO2 indiquant la quantité d’émissions compensées. Et les tonnes de minerais non prélevés grâce à l’allongement de la durée de vie de vos actifs IT optimisée par nos services de maintenance.

De plus en plus d’entreprises optent pour la tierce-maintenance afin d’externaliser la complète gestion de leurs systèmes informatiques. Plateformes d’hébergement, infrastructures, applications et sécurisation des données, mais aussi expertise informatique pour éviter les coûts liés à l’emploi de spécialistes en interne et les éventuelles difficultés à recruter… Quel que soit la taille et les besoins de la société, nous proposons une gamme complète de services IT et intervenons 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour les accompagner en cas de panne.

Sources

    1. Whalen, Jeanne. 2022. ‘Manufacturers have less than five days’ supply of some computer chips, Commerce Department says.’ The Washington Post. January 25, 2022. Manufacturers have less than five days’ supply of some computer chips, Commerce Department says – The Washington Post
    2. Edwards, John. 2021. ‘Semiconductors are scarce, and so are many types of network gear. The wait for things to get back to normal may be a long one.’ Network Computing. May 20, 2021. Semiconductor Shortage Hurts Network Equipment Makers and Customers | Network Computing
    3. Peters, Jay. 2021. ‘The global chip shortage is partially to blame for Final Fantasy’s XIV’s long queues.’ The Verge. December 7, 2021. The global chip shortage is partially to blame for Final Fantasy XIV’s long queues – The Verge
    4. Whalen, Jeanne and Gregg, Aaron. 2022. ‘Intel’s $20 billion investment in Ohio chips factories said to be the state’s largest ever.’ The Washington Post. January 21, 2022. https://www.washingtonpost.com/business/2022/01/21/intel-chip-factory-ohio/
    5. Cota, Jillian. 2022. ‘The European Chips Act: A Strategy to Expand Semiconductor Porduction Resiliency.’ CSIS. March 7, 2022. The European Chips Act: A Strategy to Expand Semiconductor Production Resiliency | Center for Strategic and International Studies (csis.org)
    6. Alicke, Knut, Ed Barriball and Vera Trautwein. 2020. ‘How COVID-19 is reshaping supply chains.’ McKinsey. 2020. How COVID-19 is reshaping supply chains | McKinsey

Demandez un devis